Que fait-on pour l’Hydrogène à Valenciennes ?

Publié le par laurent Lasselin

Mon deuxième article sur le sujet. 

Mon projet d’innovation depuis plusieurs années pour Saint Saulve et le Valenciennois.
Nous voyons bien qu’avec cette guerre en Ukraine et la tension avec le gaz Russe nous avons besoin de plus d’indépendance énergétique.


L’incinération des ordures ménagères de Saint Saulve peut générer de l’électricité, mais aussi de l’hydrogène.
L'usine d'incinération de Saint Saulve a été construite en 1976 par la société des constructions navales et industrielles de la Méditerranée (CNIM) et mise en service en décembre 1977. Elle comprend 3 fours d'une capacité horaire de 5,5 tonnes/heure et une capacité maximale autorisée est de 140 000 tonnes/an.


 

L’incinération des ordures ménagères peut générer de l’électricité, mais aussi de l’hydrogène. L’unité de valorisation de Créteil sera la première de France à explorer ce débouché. J’avais déjà proposé cela pour Valenciennes et notre incinérateur de Saint Saulve. Nous sommes toujours en retard, nous aurions dû ouvrir cette voies. Avec son électrolyseur, elle produira à terme jusqu’à une tonne d’hydrogène chaque jour.

En brûlant les ordures de 615 000 habitants, l’incinérateur de Créteil (Val-de-Marne) génère de l’électricité, de la chaleur de chauffage, de l’eau chaude sanitaire et bientôt de l’hydrogène. Le site, qui engloutit jusqu’à 30 tonnes de déchets ménagers par heure, va s’équiper d’un électrolyseur. En consommant l’électricité produite sur place, l’appareil fournira quotidiennement 500 kg d'Hydrogène vert. Sa mise en service est prévue pour la fin 2022. A terme, sa capacité doit être portée à 1 tonne par jour. 

De l’hydrogène pour la mobilité et une indépendance énergétique.

Le projet baptisé « H2 Créteil » est porté par le groupe Suez et Sipenr, filiale d’un des syndicats d’énergie d’Île-de-France. Il promet de fabriquer de l’hydrogène « décarboné » à « prix stable, indépendant des fluctuations et aléas des marchés des énergies fossiles ». La production pourra « couvrir l’équivalent de la consommation de 500 voitures [à hydrogène] parcourant 100 km par jour » explique un communiqué de Suez. Il faut toutefois préciser que la fabrication d’un kilo d’hydrogène par électrolyse requiert 55 kWh d’électricité. Utilisée directement dans une voiture électrique, cette énergie permettrait de faire le « plein » de 550 Renault Zoé disposant de 395 km d’autonomie chaque jour.

Que peut-on alimenter avec une puissance de 600 MW ? Pas mal de choses : 68 rames de TGV Duplex pied au plancher, 150 000 appartements avec chauffage électrique en plein hiver, 2 400 Tesla model 3 branchées sur un superchargeur. Une telle usine verra le jour entre 2026 et 2031 sur les bassins ouest du port de Marseille-Fos. 

L'exploitation est confiée à la société CIDEME (PAPREC Energies). Elle emploie actuellement 28 personnes.

Le site est une installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE), soumis à un arrêté préfectoral d'autorisation d'exploiter. L'usine est certifiée ISO 14001, ISO 50001 et ISO 45001.

Les chiffres 2021 Pour Saint-Saulve

Tonnage de déchets incinérés : 133 068.04 t  

Tonnage de ferrailles : 1 900.82 t  

Tonnage de mâchefers : 25 901.34 t  

Tonnage de REFIOM : 3 611.81 t  

Energie électrique produite : 62 142 MWh  

Energie électrique vendue : 52 681 MWh

Les partenaires 

  • la trésorerie principale de Valenciennes

  • la DREAL

  • l'ADEME

  • ERDF

  • Benoît KINGET, expert comptable

  • l'ensemble de nos clients

Les collectivités adhérentes au syndicat 

Le Syndicat Intercommunal de Valorisation des Déchets Ménagers du Hainaut Valenciennois est composé de 2 adhérents :

Le syndicat traite les déchets d'environ 220 000 habitants pour les adhérents et plus de 400 000 habitants au global (adhérents + clients).

Les collectivités clientes sont :

 

     

Laurent Lasselin

 

Candidat aux élections législatives

sur la 21ème circonscription du Nord

 

 
 
Que fait-on pour l’Hydrogène à Valenciennes ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article