26 Sep

Canal Seine Nord qu'en est-il ?

Publié par laurent Lasselin

Une quinzaine de députés et sénateurs du nord de la France, majoritairement de droite et du centre, ont écrit au Premier ministre pour lui demander quelles étaient «les intentions du gouvernement quant à son engagement» sur le canal Seine-Nord, selon un communiqué diffusé vendredi.

 

Alors que près d'un milliard d'euros ont déjà été dépensés (...), le gouvernement est aujourd'hui loin de tout mettre en oeuvre pour pérenniser la construction du canal et n'a pas solutionné les différends opposant les partenaires publics et privés du projet», écrivent les parlementaires dans un communiqué publié vendredi. Les députés Jean-Pierre Decool, (Nord, apparenté UMP), Francis Vercamer (Nord, UDI) ou encore Guy Delcourt (Pas-de-Calais, PS), et des sénateurs comme Jacques Legendre (Nord, UMP) ou Caroline Cayeux (Oise, UMP) font partie des signataires de ce courrier adressé à Jean-Marc Ayrault.

 

Nous demandons donc solennellement au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et à son gouvernement, de prendre conscience de l'importance de ce projet, vital pour notre économie locale et nationale, et d'agir en conséquence!», écrivent-ils. Début septembre, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a affirmé que le «dialogue compétitif» en vue de la construction du canal Seine-Nord se poursuivait, lançant un appel à l'Europe afin d'obtenir des financements supplémentaires pour la viabilité du projet.

 

Serpent de mer de l'aménagement du territoire depuis une vingtaine d'années, le canal Seine-Nord risque d'être le premier grand projet d'infrastructure abandonné par le nouveau gouvernement socialiste, faute d'un financement suffisant.

Commenter cet article

À propos

Les élections législatives sont prévues les dimanches 11 et 18 juin 2017 : elles permettront de désigner les 577 députés siégeant à l'Assemblée nationale.