Le coeur des femmes est en danger Ă  Valenciennes !

Publié le par laurent Lasselin

Le cœur est aussi féminin, l'infarctus est trop souvent associé à l'homme de la cinquantaine à la soixantaine, mais il touche davantage la femme. C'est même le premier cas de mortalité pour elles ! Dans le Nord pas de Calais la mortalité cardiovasculaire est supérieure de près de 30% à la moyenne nationale.

 

 

La Fédération Française de Cardiologie Nord Pas de Calais organise le jeudi 5 décembre 2013 une rencontre d'information et de prévention dirigée vers le Cœur et les Artères des Femmes, à l'Espace Pierre Richard de Valenciennes à 18H. Et à partir de 16H des ateliers.

 

Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas le cancer du sein le plus meurtrier chez la femme en France. Une femme sur 24 succombera à un cancer du sein, alors qu'une sur 3 décèdera d'une maladie cardiovasculaire, soit 8 fois plus.

 

Les femmes sont moins bien dépistées, prises en charge plus tardivement et s'en remettent plus difficilement. Mais aussi parce qu'elles ont adopté les mauvaises habitudes masculines. (Tabac, alcool, stress, manque d'activité physique).

 

Elles sont victimes d'accidents cardiovasculaires de plus en plus jeunes.

 

Il n'y a aucune fatalitĂ© Ă  cela, elles restent actrices de leur santĂ©. Elles doivent se mobiliser sans tarder, en particulier aux trois phases de leur vie hormonale: la première contraception, la grossesse et la mĂ©nopause. 

 

 

COEUR.jpg

 

Les principaux signes de l'infarctus chez la femme:

 

- Une douleur qui apparaĂ®t au niveau du thorax et irradie le bras gauche jusqu'Ă  la mâchoire.   

  Ce symptĂ´me classique chez l'homme est nĂ©anmoins plus rare chez la femme.

 

- Des difficultés à respirer.

 

- Un essoufflement pour les petits efforts de la vie quotidienne, comme monter des escaliers.

 

- Des nausées ou des vomissements.

 

- Un malaise ressemblent Ă  une indigestion.

 

- Des sueurs.

 

- Une grosse fatigue persistante.

 

- Une impression de faiblesse.

 

- Une crise d'anxiété.

 

 

 

Des facteurs de risque plus dangereux, voire méconnus:

 

Le tabac, le diabète, l'hypertension artérielle, le cholestérol, le stress, le syndrome d'apnées du sommeil, la fibrillation atriale.

 

 

 

10 conseils de prévention particulièrement importants pour les femmes:

 

Manger équilibrer 5 fruits et légumes par jour, du poisson deux ou trois foi par semaine, réduire le sucre et les matières grasses d'origine animale.

 

De l'activité physique régulière minimum 30 minutes, au mieux chaque jour, sinon au moins trois fois par semaine. Marche à pied, vélo, natation, aquagym, jardinage...

 

Réduire le sel pas de salière à table, moins de plats préparés, de pain, de charcuterie et de fromage... Cuisiner avec des herbes, des aromates, des épices ...

 

Ne pas fumer trouver une bonne raison et choisir le bon moment pour arrĂŞter.

 

Peu d'alcool pas plus d'un verre de vin par repas, plutĂ´t rouge.

 

Moins de stress grâce aux techniques de relaxation, respiration, méditation, sophrologie, psychologie, psychothérapie...

 

Un bon sommeil en se couchant à heures régulières.

 

Rire un moment heureux au moins une fois par jour diminue le mauvais stress !

 

Pas de pilule si l'on fume après 35 ans changer de moyen de contraception.

 

Un contrôle médical régulier contrôler sa tension une fois par an et réaliser un bilan sanguin aux moments-clés de sa vie hormonale (pilule, grossesse), puis tous les 2 ans à l'approche de la ménopause. Ne pas hésiter à parler de ses signes d'alerte à son médecin.

 

Laurent Lasselin

Partager cet article

Repost0

…

L'impĂ´t tue l'impĂ´t, l'impĂ´t tue la France.

Publié le par laurent Lasselin

lien Les Echos link

 

LE CERCLE Les Echos: Le point de déséquilibre a été atteint, la France crie au secours et s'embrase un peu partout. Chacun se révolte à sa manière via les réseaux sociaux, par des pétitions, par des opérations coup de poing, en passant par les poussins, les pigeons, les bonnets rouges ou bien d'autres. Il est temps d'acter l'urgence et de prendre en compte le désarroi des Français avant qu'il ne soit trop tard.

 

 

 

Nous sommes attachés à nos valeurs républicaines, mais il faut entendre la voix du peuple souverain.

 

La France est en perte de vitesse et entre dans une période de vaches maigres. La classe moyenne est touchée et subit les conséquences de cette dite "CRISE". N'avons-nous pas les moyens de remédier à cela et relancer cette économie en panne, plutôt que de la freiner ?

 

La crise a fait subir aux entreprises une baisse de chiffre d'affaires, mais également une baisse des recettes fiscales. Aujourd'hui, on crée de nouveaux impôts pour rétablir les comptes publics, mais ce sont les entreprises, les commerces, les Français qui en pâtissent. En alourdissant les charges, nous frappons indirectement sur le pouvoir d'achat, mais aussi sur le prochain exercice fiscal de l'État.

 

L'État doit désintoxiquer la France de sa lourde fiscalité qui l'asphyxie. Il doit créer sa richesse fiscale à partir d'un outil juste et équitable et non par un nouvel impôt qui frappe les Français.

 

Une réforme en profondeur, un moratoire sur la fiscalité doivent être entrepris en urgence !

 

L'action menée doit être efficace et immédiate pour favoriser l'emploi, l'artisanat, la première entreprise de France, le commerce, le bâtiment, tous les secteurs
d'activité et agir comme bras de levier sur le coût du travail.

 

Le service à la personne créatrice de petits emplois doit privilégier d'une version light sur sa fiscalité et ainsi relancer le plein-emploi.

 

Retrouvons un Ă©quilibre, retrouvons une force pour notre RĂ©publique.

 

 

Laurent Lasselin

Partager cet article

Repost0

…