Loi de sécurité globale ou loi liberticide.

Publié le par laurent Lasselin

Le 17 novembre intervenait à l’Assemblée Nationale le ministre de l’intérieur 
Gérald Darmanin sur la  Loi relative à la sécurité globale. 
crédit photo BFMTV

Ce plaidoyer était nécessaire pour ouvrir le débat. Cette loi qui vise à « protéger ceux qui nous protègent » en encadrant la diffusion de l’image des policiers et
gendarmes, pose problème. En aucun cas elle doit créer un vide entre les 
citoyens. 
Les policiers sont des citoyens comme les autres, ils doivent faire preuve d’exemplarité pendant et en dehors de leurs services. Nous devons redorer le blason de nos forces de sécurité par l’intermédiaire d’une justice équitable, fiable et plus rapide. L’exemplarité dans l’exercice de leurs fonctions est nécessaire ainsi qu’une réforme profonde de cette vieille dame qu’est l’administration, elle a avec son 
doux âge à avoir la fâcheuse tendance à freiner le bon fonctionnement de nos institutions, dont le fonctionnement de la POLICE.

Défendre les policiers et les gendarmes OUI mais avec les Lois qui existent. La liberté est un droit fondamental dans notre démocratie, elle est inscrite dans la constitution, l’Art. 4. de la constitution nous le rappelle : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi ».

La protection des forces de l’ordre se fait chaque jour dans les tribunaux, l’exemple avec les outrages. Nous n’avons pas besoin d’une loi liberticide qui viendrait entraver la liberté de la presse ou de chaque citoyen. Par contre nous devons combattre avec force et fermeté toutes les dérives d’images ou de propagande contre nos forces de sécurité et cela dans les tribunaux.


Laurent Lasselin 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article