21 Oct

Le Mont de Piété de Valenciennes.

Publié par laurent Lasselin

Il n’y a que les imb…les qui ne changent pas d’avis, même si cela faisait partie d'une des nombreuses promesses électorale.

Un bâtiment historique qui fait partie du patrimoine de la ville, le Mont de Piété fait partie intégrante du patrimoine, au même titre que la Maison du Prévost Restaurée de 1988 à 1990.

 

 

 

 

 

La Maison du Prévost a dévoilé à cette occasion son origine du XIVe siècle.

Croix de Saint-André et Clé de Saint-Pierre sont encadrées par une gracieuse tourelle extérieure surmontée d’un clocheton.

La restauration a concerné la totalité de la façade, pierre et brique.

 

Le Mont de Piété, classé par les architectes des bâtiments de France, demandera quant à lui la même restauration pour son extérieur.

Ce monument date du 1er quart 17e siècle et fait partie des 20 constructions répertoriées de Valenciennes.

Le maître d'oeuvre de l'époque : Cobergher Wenceslas (maître de l'oeuvre) né en 1561 ou en 1557, selon les sources, à Anvers et décédé le 23 novembre 1634 à Bruxelles, est un peintre, graveur, architecte, ingénieur, numismate, archéologue, financier et, à partir de 1627, seigneur de Cobergher, Sint-Antheunis et Groenlandt dans les Moëres.

Doit-il rester dans le patrimoine de la ville où muter dans le privé ?

Cela ne fait que trop longtemps que ce bâtiment plein d’histoire au coeur même de Valenciennes demande une restauration complète, devrait-on s’en priver ?

Pas à mon sens !

 

Xavier Lucas l’a montré avec l’ancien hôpital  général, un chef-d’oeuvre de rénovation et de goût pour son extérieur.

Alors, pourquoi se passer d’un partenaire qui prendrait en charge cette restauration sous l’oeil vigilant des architectes des bâtiments de France ? Cela serait absurde, surtout s'il y a des subventions à la clé.

La décision prise par monsieur le Maire Degallaix fait preuve de bon sens, c’est un choix judicieux qu’il faut saluer.

Je salue son choix pour le coup.

Le cahier des charges des architectes des bâtiments de France dont le Mont de Piété fait partie, impose donc aux résultats.

L’aspect et le cachet sera donc de rigueur.

En ce qui concerne l’utilisation d’un espace dédié aux dentelles de Valenciennes, il faudra donc négocier la restauration et la propriété entière des lieux !

L’utilisation du Mont de Piété n’a pas la vocation à devenir une annexe du musée, les lieux ne si prêtent vraiment pas !

 

Lasselin Laurent 

Commenter cet article

À propos

Les élections législatives sont prévues les dimanches 11 et 18 juin 2017 : elles permettront de désigner les 577 députés siégeant à l'Assemblée nationale.