Le canal Seine-Nord Europe, un projet d'avenir !.

Publié le par laurent Lasselin

Le canal Seine-Nord Europe, un projet d'avenir !.

Le canal Seine-Nord Europe qui est certainement le plus grand projet du siĂšcle et qui arrive Ă  point en pleine crise, les matchs importants vont se jouer maintenant, au niveau des financements EuropĂ©ens et de la loi dite NOTRe * pour les nouvelles rĂ©gions en plein bouleversement. Mais aussi de la sociĂ©tĂ© de projet qui va ĂȘtre mise en place pour ce grand programme, comme celui qui a Ă©tĂ© mis en place pour le grand Paris. C'est prĂšs de 50000 emplois qui pourraient ĂȘtre gĂ©nĂ©rĂ©s dont 13000 directs d'ici Ă  2050, une aubaine !

Il aura fallu des années de travail, de réunions pour aboutir à la concrétisation d'un grand projet pour ne pas dire le projet du siÚcle.

C'est un immense chantier qui s'annonce en matiĂšre d'emploi, de “MEGA” infrastructure, en termes d'Ă©cologie sur l'empreinte carbone et du traitement des dĂ©chets contenu dans les boues pour le cadeau empoisonnĂ©.

Rien n'est encore jouĂ© et tout se joue en ce moment prĂ©cis, c'est l'appel Ă  projet qui va ĂȘtre lancĂ© cette semaine par le portail des fonds EuropĂ©en, le FEDER pour le financement Ă  hauteur de 40% initialement 5% Ă©tait prĂ©vu de L'Europe pour ce projet d'infrastructure, et pour l'aide Ă  la crĂ©ation d'emplois le FSE.

Il en dĂ©coulera de nombreux projets annexes qui devront ĂȘtre Ă  la hauteur de l'ambition de ce chantier pharaonique, des pistes Ă©conomiques, touristiques, Ă©cologiques, commerciales, etc..., sur lesquelles il faudra encore travailler pour faire aboutir et grandir ces projets structurants. Les boues de curage pourront ĂȘtre exploitĂ©es avant d'ĂȘtre recyclĂ©es en y rĂ©cupĂ©rant le mĂ©thane qu'elles contiennent, la “loi royal” actuellement traitĂ©e au sĂ©nat sur la transition Ă©nergĂ©tique tombe Ă  point et s'y prĂȘte trĂšs bien, elle permettra d'utiliser cette "voie Royale".

Les PCB*, PCT* et les autres polluants devront ĂȘtre traitĂ©s, la plus grande difficultĂ© Ă©tant le recyclage.

Les berges pourront ĂȘtre amĂ©nagĂ©es de Paris Ă  Valenciennes pour crĂ©er des sentiers de promenade et de loisirs.

Les zones de stockages multimodaux devront-ĂȘtre mieux amĂ©nagĂ©es pour apporter une vraie solution sur certains sites de dĂ©chargement de containers et matĂ©riaux. Ceci permettra le tri-transport fluvial, routier, et ferrĂ©. Ce dernier est indispensable Ă  la pĂ©rennisation des sites de stockages et son dĂ©ploiement.

L'exploitation des sites multimodaux doit permettre Ă  tous les secteurs Ă©loignĂ©s du canal de pouvoir y ĂȘtre connectĂ©s, comme Toyota Onnaing ou les usines proches du canal Seine Nord Europe. Ils pourront bĂ©nĂ©ficier de ce transport grand gabarit et cela rĂ©duira la pollution, les couts de transport et donc d'impacter sur leurs prix de vente.

Les hypers centres commerciaux pourront eux aussi ĂȘtre connectĂ©s au canal via les infrastructures routiĂšres et ferrĂ©es.

D'autres nouveaux projets verront le jour prĂšs du canal Seine-Nord Europe !

Le délestage du transport par l'utilisation du canal Seine-Nord Europe c'est en chiffre pour un convoi de barges, la valeur de 220 camions de moins sur nos routes ce qui entraßne une baisse de la pollution, de la fréquentation routiÚre, de risques d'accidents, qui équivaut également à 4 rames de trains de marchandises.

Le canal seine-Nord est un investissement pour l'avenir , le projet aboutira en 2024 si tout va bien et si bien entendu rien ne viennent contrecarrer le rouage ou peut-ĂȘtre bien la loi dite NOTRe * et la rĂ©forme des rĂ©gions qu'il en dĂ©coule !

Laurent Lasselin

*PCB: Polychlorobiphényle

*PCT: Polychloroterphényle

* NOTRe Nouvelle Organisation Territoriale de la RĂ©publique

Pour ĂȘtre informĂ© des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Labestiole 21/02/2015 21:43

C'est génial